Non classifié(e), Pôle Sud

Alliances internationales entre les PME algériennes et étrangères dans le domaine de l’export

Du 22 au 26 mai 2022, à Alger, s’est tenue la formation des formateurs dans les stratégies d’alliances internationales entre les PME algériennes et étrangères dans le domaine de l’export.

Cette formation qui consiste à former des dix (10) formateurs destinés à promouvoir et faciliter la mise en œuvre des stratégies d’alliances internationales entre les PME algériennes et étrangères dans le domaine de l’export, dans les filières considérées comme étant prioritaires : les dattes, les piments et la pomme de terre.

Les consultants, représentant différents établissements et institutions de support de l’exportation, à l’instar du Ministère de l’Industrie, la Société Algérienne des Foires et Exportations (SAFEX), Agence nationale de la promotion du commerce extérieur (Algex), Chambre de Commerce et d’Industrie de (CCI), ont été formés aux stratégies d’alliances internationales et qui vont devenir eux-mêmes formateurs et assurer la pérennité de l’action.

Ces consultants seront chargés par la suite de former d’autres consultants pour les doter des mêmes capacités qu’ils ont acquises pour pouvoir disséminer eux-mêmes ces capacités dans les entreprises concernées par le programme PASA. Aussi, d’accompagner les entreprises qui le souhaitent ou qui sont candidates de programmes dédiés dans leurs stratégies de développement à l’international et plus particulièrement à travers les alliances stratégiques.

Le contenu de la formation porte essentiellement sur les stratégies d’alliances internationales, dont une première partie a été consacré aux problématiques liées à l’exportation et a fait ressortir un besoin énorme en matière de stratégie export pour les entreprises, les avantages et les enjeux des ASI, les conflits dans les ASI, les facteurs clés de succès des ASI, les étapes de la mise en place des ASI de la sélection, la négociation, jusqu’à l’engagement et l’exécution.

Il est à signaler que cette formation intervient dans un contexte où le développement des exportations hors hydrocarbures fait partie aujourd’hui des priorités de l’Etat algérien. Au cours du premier semestre 2021, celles-ci ont enregistré une hausse importante de plus de 95%, mais cela ne représente que 12,38% du total des exportations. Il y a lieu de préciser que ce sont surtout 4 familles de produits (le fer et l’acier, les fertilisants, le ciment et le sucre), qui ont le plus contribué à cette augmentation.

Les exportations dans le secteur agricole restent pour la plupart opportunistes et sporadiques. Leur part dans les exportations totales sont insignifiantes.

En outre, plusieurs difficultés liées à l’entreprise ou à l’environnement ont été soulevées. Depuis quelques temps, l’Etat algérien a mis en place des mesures pour faciliter les opérations d’exportation (hors hydrocarbures) avec un assouplissement des procédures administratives et bancaires. Cependant, les PME ont besoin d’un soutien pour améliorer leur compétitivité et mettre en place les meilleures stratégies pour conquérir de nouveaux marchés à l’export dans le contexte particulier de la crise sanitaire.

La question est de savoir comment faire pour que ce secteur caractérisé par des PME/TPE puisse participer à atteindre l’objectif du gouvernement de hisser les exportations à une valeur de 4 milliards de dollars en 2021.

Les alliances, en particulier, sont considérées comme des leviers stratégiques et procurent des avantages aux partenaires qui les mettent en œuvre : accès à certaines ressources, réduction de l’incertitude et accroissement de la légitimité lorsque l’on s’attaque à des marchés nouveaux.

C’est quoi une alliance stratégique internationale ?

C’est la mise en commun, dans le cadre d’un partenariat, des ressources, des moyens ou des compétences entre entreprises potentiellement ou directement concurrentes.

Cette alliance vise à créer une réelle synergie avec une force qui dépasserait les efforts établis individuellement.

Les alliances internationales est une alternative réelle à l’incapacité à attirer les IDE et peut accélérer les accès au savoir-faire technologique, industriel et managérial sur le moyen terme

L’internationalisation des entreprises dans les filières « dattes » et « piment » dans la Wilaya de Biskra et la filière « pomme de terre » dans la Wilaya d’ El Oued

Selon les formateurs , l’internalisation  permet de développer et améliorer la performance de l’entreprise PME plus rapidement et apporte le savoir-faire technologique de l’entreprise alliée à la PME algériennes . Comme elle permet le partage de compétences et connaissances et mutualisation des risques

En outre, ces alliances peuvent mettre à disposition son réseau de vente dans le pays cible au profit de l’entreprise algérienne exportatrice et de réduire les coûts par de meilleurs volumes (effet d’expérience, économies d’échelles), par la mutualisation des coûts mutualisation des achats.

Aussi, cela permet l’accès à des marchés en tournant les barrières à l’entrée imposées dans les marchés à l’export et de de réduire la différence face aux grandes entreprises (effet de taille), à côté de l’augmentation des capacités d’innovation technologique et savoir-faire.