Pôle Soummam

Renforcement de l’appui-conseil oléicole : réunions de concertation aux DSA de Béjaïa, Bouira et Tizi Ouzou

Depuis quelques années, le conseil agricole en Algérie est en pleine évolution. Assurée depuis des décennies par l’Etat, la vulgarisation agricole consiste à transmettre aux agriculteurs et agricultrices des techniques et des technologies au préalable éprouvées dans des stations de recherche. Des conseillers techniques agricoles (CTA) mandatés par les institutions publiques diffusent sur le terrain ces savoirs et savoir-faire. Mais face aux mutations profondes que connaît le secteur agricole, les besoins en formation et en vulgarisation augmentent et évoluent également. Pour accompagner cette transition, l’Etat a formalisé depuis 2018 un programme de renforcement de l’appareil de vulgarisation et d’appui-conseil qui inclut les professionnels et leurs organisations : ceux-ci peuvent au même titre que des acteurs publics intervenir comme prestataires de conseil et de formation agricole. Enfin, le conseiller intervient sur de nouvelles thématiques liées à la prise de décision et à la gestion de l’exploitation.


Dans ce contexte, le PASA – Pôle Soummam a élaboré un dispositif d’envergure dédié au renforcement des compétences des conseillers agricoles sur l’oléiculture et l’oléifaction. Conformément à l’ambition du Ministère de l’agriculture et du développement rural (MADR) en matière d’appui-conseil, les modules de formation créés bénéficieront à des conseillers issus des DSA mais également à de nouveaux conseillers issus de la profession. Leurs compétences seront renforcées sur les aspects techniques liés à la filière oléicole ainsi que sur des aspects relatifs à la gestion de l’exploitation oléicole, au cadre législatif et réglementaire de l’activité, à l’organisation de la profession, etc.

Afin de lancer formellement ce dispositif de renforcement des services d’appui-conseil, l’équipe du PASA (Tahar Maza, Expert national et Rachid Haddadi, Coordonnateur régional) s’est rendue au siège des DSA de Béjaïa, Bouira et Tizi-Ouzou les 20, 21 et 22 septembre 2020. Réunissant représentants des DSA, des Chambres d’agriculture et de l’Interprofession, ces réunions avaient pour objectif de :

  • Détailler le dispositif de renforcement des compétences des services de vulgarisation agricole et de conseil,
  • Finaliser la composition des comités qui prendront en charge la construction des six premiers modules de formation (opter pour un système de production oléicole ; appliquer les tailles à l’olivier ; récolter, transporter et stocker les olives ; choisir un système de transformation oléicole ; contrôler les processus de trituration, décantation ; mettre en œuvre les bonnes pratiques HSE dans les huileries),
  • Affiner la liste des futurs conseillers avec les représentants de l’administration et de la profession dans chacun des trois wilayas.

Au terme de ces trois réunions, il a pu être établi que la plupart des personnes-ressources contactées avait donné leur accord pour participer aux six premiers comités d’élaboration des modules de formation. Les listes des conseillers qui seront formés à partir du mois de novembre dans chacune des wilayas sont également en cours de validation.


« Afin d’assurer l’efficacité et la pérennité de ces référentiels de formation, il est indispensable que l’ensemble des acteurs impliqués dans la gouvernance de la filière oléicole s’accorde sur une vision commune et s’approprie la logique d’intervention du PASA sur l’appui-conseil. C’est un prérequis nécessaire au développement durable de la filière »
M. Tahar Maza, Expert national du PASA